la galerie - Salle Principale

 

 

 

 

 

 

 Annie Vigier et Franck Apertet (les gens d'Uterpan) 

 

 

Uchronie | exposition personnelle | du 12 décembre 2015 au 24 janvier 2016

 

vues d'exposition

 

télécharger l'affiche Appel à Uchronistes !

prochaines activations : mercredi 13 janvier | dimanche 24 janvier

sur inscription 09 72 30 98 70 ou gallery@salleprincipale.com

 

rencontre avec les auteurs le samedi 09 janvier de 15h à 18h

 

télécharger le communiqué de presse | PDF 

 

Pour l’exposition Uchronie à la galerie Salle Principale, Annie Vigier et Franck Apertet (les gens d’Uterpan) investissent temporairement la galerie comme siège de l’activisme qu’ils développent dans ce projet.
Les modules d’infiltration de l’espace public élaborés au fur et à mesure des applications d’Uchronie* sont expliqués et transmis aux participants dans l’espace d’exposition qui se mue en lieu de réunion et d’apprentissage. Cette activité articule l’espace de la galerie et son contexte géographique, à savoir le 19ème arrondissement de Paris. 
L’agencement de la galerie en lieu fonctionnel pour accueillir la formation des participants présente également les trois Appels à Uchronistes édités lorsqu’une convocation de participants volontaires a été requise. Cette production d’affiches constitue la trace unique du projet.
 
*Uchronie (2015) 
Les codes et les conventions qui structurent l’espace public dans différents contextes géographiques, culturels et politiques, sont à la base d’Uchronie. Chaque création d’Uchronie s’effectue avec un groupe de personnes constitué (universités, écoles d’art...) ou recruté sur place (danseurs et non danseurs). Sur la base d’une participation volontaire, Uchronie est ouvert à celles et ceux qui souhaitent activer une expérience singulière et collective dans l’espace public.
Avec Uchronie, nous nous intéressons aux comportements humains spécifiques, aux corps multiples et singuliers qui habitent les espaces publics. A chaque création, Uchronie débute par l’observation des comportements physiques présents dans la ville. Nous portons également une attention envers les normes et les lois qui procèdent à l’identité des espaces publics potentiellement investis.
La danse représente un système codifié et hiérarchisé qui confronté à l’espace public, oppose à l’imprécision du quotidien, la rigueur et l’exactitude synchronisée du geste. A partir de l’observation des comportements rencontrés dans la ville, Uchronie consiste à créer puis répéter et faire exécuter plusieurs protocoles gestuels issus de ces comportements, par les participants, dans l’espace public.
Ces protocoles gestuels se composent de séries organisées de gestes simples, coordonnées dans des déplacements et des attitudes collectives précises et synchronisées. Ils sont exécutés dans le contexte quotidien de différents quartiers d’une ville donnée (rues, magasins, parcs, lieux publics, sites culturels).
 
Uchronie a été initié pendant la résidence (saison 2014-215) des gens d’Uterpan à micadanse, Paris, en collaboration avec le Master Pro Coopération artistique internationale de l’Université Paris 8.
Uchronie a été invité à l’École Nationale Supérieur du Paysage de Versailles (France), à l’École Supérieure d’Art et de Design de Valence (France), à REVUELO - Dispositivo Móvil Coreográfico, Concepcion (Chili), à l’Institut Supérieur d’Art de Besançon (France), dans l’exposition collective « Problèmes de type grec » à La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec (France).

vues d'exposition